Passion cheval pour Didi

"Didi" , la Cindy de son enfance renoue à tout bout de champ avec sa prime jeunesse.

p1000892.jpgFille de militaire et d'une employée de banque, la jeune femme fait sa rencontre avec le cheval à Jubainville, un petit village des Côtes et de la Ruppe où elle a grandi avec son frère et sa soeur. "C'est Alice qui m'a fait chopé le virus, en venant se promener depuis Maxey sur Meuse, le village voisin, dans la campagne environnante et sous mes fenêtres," raconte Cindy Blot-Rosselot. La gamine a onze ans à l'époque et va faire ses premières chevauchées en compagnie de cette dame qui passe avec son cheval à Jubainville. De là à en nourrir une véritable passion. Son premier cheval elle devra l'acquérir au prix fort et montrer sa motivation. "Acheté avec mes économies (petits boulots et récompenses diverses de la famille) pour le nourrir et l'héberger, je me suis occupé des cochons d'un agriculteur du village. Je devais les nourrir, mais aussi les nettoyer tous les jours. Histoire de tester ma motivation et de me faire comprendre qu'on n'a rien sans effort". p1000707.jpg

Cindy ainsi va pouvoir alors faire son apprentissage à l'éperon de Neufchâteau. "J'ai fait mes premiers galops avec Evelyne Duhaut-Brion" . J'ai passé tous mes galops à l'éperon néocastrien. C'est là aussi que j'ai fait mes premiers concours de sauts d'obstacles. C'est aussi à cette époque -en 2004 pour être plus précis !- que Cindy se classe 4e au concours international d'Angers en "montée en Amazone". C'est à dire les jambes passées du même côté du flanc du cheval. C'est d'ailleurs comme çà qu'elle enfourchera sa monture il y a tout juste un an à la sortie de l'église de Clérey la Côte, lors de son mariage avec Vincent Blot. 
Une passion pour le cheval qui s'est nourrie aux différentes écoles équestres. Puisque Cindy, qui aura son premier cheval à 15 ans, Bigou qui lui tient toujours lieu d'ami, va rejoindre différents centres de formation. D'abord un brevet de technicien agricole à Harol, ensuite une formation de monitrice au Jumping d'Uxegney de 2002 à 2004, la mettra en selle définitivement vers la voie qui lui sied comme un licol. Le brevet d''état d'éducateur récompensera son passage à Cheniménil et la confirmera dans sa volonté de choisir la voie équestre en créant son centre équestre à Domèvre sous Montfort. 
Hélas des revers familiaux l'obligeront à quitter cette activité qu'elle avait choisi. Et se retrouvera, comme tant d'autres, au chômage et à l'obligation de chercher des revenus pour elle et son petit garçon, Thomas. 
Un temps détournée de sa passion, mais avec la volonté de s'en sortir, c'est vers une formation d'aide soignante que Cindy va se tourner. Mais très vite le retour à la passion, l’opportunité de la campagne environnante lui redonne l'envie de créer son auto-entreprise. Débourrage, travail du cheval, cours d'équitation, conseils, autant d'atouts maîtres pour proposer sur le territoire une nouvelle activité équestre. Au domicile des propriétaires d'équidés ! de quoi redonner du sens à sa vie, mais aussi en faire profiter les autres. Pour la rencontrer : un N° de téléphone 06 70 80 39 95.p1000693.jpg

Commentaires (3)

1. Cindy 03/07/2013

Merci les filles... Ca fait chaud au coeur !!!!!

2. Tara 03/07/2013

comme dit Anaelle merci pour tous d'avoir toujours fait en sorte qu'on y arrive avec notre cheval , d'avoir toujours pris le temps de nous expliquer quand on n'y arriver pas a cheval tout sa dans le calme et la patience tu et bien la seule monitrice que je n 'est jamais vue crier sur un cavalier lorsque que sa n'aller pas .
Bon courage Cindy et merci

3. Anaelle 03/07/2013

La meilleure de toute les monitrices , qui aime vraiment son travail et qui donné énormément de temps à ses élèves ! Merci pour tous !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×